Neuneuland

21 mai 2008

Crème brûlée !!!

Laurent Neuneu est fier, il a acheté de quoi faire une petite crème brûlée.

Un peu de cassonade ajoutée et hop, au four pour 10 minutes d'après les indications position maximum pour bien faire brûler.

Laurent Neuneu s'applique, il pense à regarder l'heure : un exploit.

Le temps passe, et même trépasse, voire trop passe.

Soudain une odeur de vanille se répand dans le salon.

Miam, la crème brûlée est prête, je l'avais (presque) oubliée.

Mais voilà, au plus il s'approche de la cuisine, au plus l'odeur de vanille est supplantée par une odeur de brûlé bien coriace.

Normal pour de la crème brûlée mais là c'est plutôt cramé !!!

Pour un coup d'essai, c'est un coup de maître. Néron en serait tout retourné !!

Tremblez chrétiens, à défaut de Rome, c'est la crème qui brûle.

Encore une bonne idée à abandonner.

Posté par Neuneuland à 18:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


05 mai 2008

L'art de rebondir

Betty Neuneu se pique de jardinage !

Eh oui ! Elle a même, en février -c'est vous dire- mis en place sa propre production de fleurs ...

Après moultes recherches auprès des sites les plus renommés en matière de jardinage, Betty Neuneu s'est lancée dans les semis !

Roses trémières, lupins, gaillardes et ??? Après, c'est plus dur parce que Betty Neuneu n'a pas vraiment vu la nécessité de noter ce qu'elle plantait, ni où elle le plantait !

Résultat des courses : des caissettes-surprises ! On reconnaît bien là son refus des étiquettes ! Lesquelles ont sublimé sa véranda pendant deux mois. C'était d'un esthétisme fou ! Surtout avec le serpillère en-dessous ...

A noter : quelques jolis bébés lupins ! Ah ! Tout de même !

Et ??

Ben voilà ... de belles pousses bien vertes, que Betty Neuneu a repiquées dans de jolis godets individuels ... Elle était toute fière ! Et puis, hier, Betty Neuneu, en voulant examiner l'une d'elles, s'est piquée ... Au sens propre du terme, cette fois !

Il paraît que les jeunes pousses d'orties donnent une excellente soupe !

J'ai de quoi en remplir ma marmite entière !

Betty Neuneu : La reine des soupes !

Un doute m'assaille. Et si c'était une plante toxique ?

Posté par Neuneuland à 18:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 avril 2008

Et l'homme inventa la roue

Invention capitale pour bien des civilisations (même si certaines s'en sont bien passées).

La roue facilite le travail, me direz vous.

Oui mais à condition de ...

Reprenons au début.

Au début, il ya avait le chaos et ...

Euh, reprenons sans remonter au déluge.

Soleil, instant sublime : il est temps de ressortir ce magnifique bain de soleil pour lequel j'ai craqué l'an dernier.

Un peu lourd, un peu grand (il fallait me voir essayer de le faire rentrer dans ma petite corsa, paix à son âme, mais ceci est une autre histoire).

Un peu lourd donc mais heureusement deux roues sont là, prévues pour en faciliter le déplacement.

Facile donc mais quand on est Neuneu.

Alors voilà, Laurent Neuneu soulève le bain de soleil pour le ramener vers le jardin ensoleillé, paradis terrestre pour ce genre de mobilier.

Il sait par expérience qu'il est lourd même avec ses roues mais bon.

Il soulève et tire de toutes ses forces : p....., ce qu'il est lourd ce foutu bain quand même.

Oui et difficile à déplacer surtout quand on le soulève du côté des roues, c'est moins pratique !!!

Après une période d'acalmie, le Neuneu aidé par le printemps se réveille d'un long sommeil plutôt sans neuneuseries.

Et c'est reparti ...

Posté par Neuneuland à 18:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 mars 2008

Le chevalier du miroir

Alors Betty Neuneu !!! Quoi de neuf dans ta vie ?

Il paraît que tu réussis à te faire peur, le matin, dans ta salle de bains ?

Tu te lèves et tu te bouscules, tu ne te réveilles pas, comme d’hab. ! Et puis …

Dans ton miroir, soudain, tu croises, l’air chagrin …

Un preux chevalier, Dieu ! Mais qu’est-ce donc, John ???!!!!

Duguesclin ! Madame.

Et si Madame me le permet, je ferai remarquer à Madame que Madame a vu Julien, hier …

Eh oui, sous ce qu’il reste de ta frange noire, cet œil charbonneux, c’est bien le tien !

T’as vu Julien aux ciseaux d’or et tu lui a demandé une coupe boule …Et puis, il t’a fait rire, comme d’hab, et t’a même oublié qu’il te coiffait.

Coupez Joséphine mâtiné d’ Osez Julien ?

Coupe superbe. Côté « petit garçon » assez sympathique. Pour un peu tu t’inviterais à festoyer ! Il y a juste qu’entre deux, tu l’avais déjà oubliée …la coupe !

Alors, ce matin, sans tes lunettes, t’a bien cru croiser quelque chose entre le Jean Reno des Visiteurs et la Jeanne d’Arc de Besson …

Et je ne parle pas de cette mèche de cheveux qui n’a rien compris aux lois de la pesanteur …

Fais gaffe tout de même de ne pas mettre ta cotte de mailles dans la machine à laver …

Montjoie !

Posté par Neuneuland à 18:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 mars 2008

Pile ou face

Comment passer le temps dans le train ?

C'est simple !

Tu ouvres ton sac et tu te rends compte que ton mp3 s'est encore offert une petite séance de trampoline ...

Tu cherches les morceaux et,un par un, le reconstitues.

Voilà ! On y est presque !

Mais où est donc la 2ème pile ?

Il n'y a pas de 2ème pile ... il n'y en aura jamais !

Mais tu as tout de même passé plus de 10 minutes à la chercher ...

La prochaine fois, prends un bouquin !

Posté par Neuneuland à 18:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


12 février 2008

La reine des tartes

Neuneulogie !

Ou comment faire croire à vos talents de cuisinière !

L’illusion du réel ! Maupassant n’aurait pas dit mieux !

Tarte BETTY, la seule que je ne rate jamais !

Tu prends une pâte feuilletée toute faite et encore consommable (tu ne crois pas que je vais m’enquiquiner à la faire moi-même !)

2 ou 3 courgettes qui traînent lamentablement dans ton frigo depuis des jours et des jours (fais gaffe aux poils !). Nul n’est besoin de les éplucher. J’aime !

Evite tout de même les légumes pourris.

Un fond de sauce tomates ou une briquette de coulis : la tomate, j’adore !

Et voilà !

Tu laves et tu tronçonnes tes courgettes, juste avant de les plonger dans une casserole d’eau bouillante. Aïe ! ça éclabousse !

Tu les égouttes un bon moment.

Tu as préchauffé ton four, thermostat 7.

Méfiance, ce n’est pas le moment de déconner, ton four est allumé !

Prépare le numéro des pompiers, au cas où …

Tu déroules ta pâte, tu la mets dans une tourtière et tu l’attaques à la fourchette : des petits trous, toujours des petits trous !

Tu mets au four et tu attends.

Pardon ? La cuisson à blanc ? Tu as déjà essayé, pour faire plaisir à ton homme : tu retrouves encore des grains de lentilles derrière le frigo.

Tu retires avant que la pâte ne soit marron.

Oui, je sais, elle est gonflée et toute molle. Ben, tant pis ! Tout à l’heure, ça se verra plus !

Tu nappes de ta sauce tomate et tu tartines avec les courgettes. C’ est pas très esthétique ? Non ?!!! T’inquiète, le gruyère râpé règlera tout !

La magic touch : tu sors ton origan séché, du sel et du poivre.

Torride !

Pour faire beau et bon, tu recouvres abondamment de gruyère râpé !

Miam !

Au four, position grill, pendant 15 minutes.

Ca devrait le faire !

Ya pas à dire, la reine des tartes, c’est toi !

Posté par Neuneuland à 18:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 janvier 2008

J'ai toujours une petite tranche de jambon dans mon frigo

Betty Neuneu, la prochaine fois que tu voudras lasurer les neuf portes (l’ai pas fait exprès !) que tu viens de poser, ne passe plus en boucle et à fond Le Freak, C’est Chic …

Ou alors, éteins d’abord ton four …

Ou installe des détecteurs de fumée (bientôt obligatoires, je te le rappelle !)

Juste une pensée émue pour ton four précédent qui a tenu moins d’une semaine ! Oui, je sais, le plat était fendu et tu ne l’avais pas vu.

Certes, mais tu n’as pas vu non plus ce jour-là que ta cuisine s’emplissait d’une fumée inhabituelle …et pourtant, peux-tu me rappeler où, très exactement, tu te trouvais ?

Cette fois, la lumière de tes jours vient de t’offrir le plus simplissime des simplissimes : 2 boutons et des images pour sélectionner tes modes de cuisson.

Au fait, est-il programmable ?

Oh ! Magnifique ! Tu viens de comprendre l’intérêt d’une programmation !

Maintenant, y’a plus qu’à !

Peut-être qu’il fait aussi lecteur CD et boule disco ? Va savoir !

Posté par Neuneuland à 18:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 décembre 2007

Mission impossible

Tiens ! un flash-back ! Avignon 2003, un soir de juillet, sur une place …

Avec homme et enfants, tu t’acharnes sur un plat bien relevé. Tu as pris soin de ne prendre aucun risque : pas de sauce, pas de spaghettis ! Néanmoins, tu trouves le moyen de faire une tache sur ta belle chemise en lin blanc …

Une épreuve t’attend, celle que tu redoutes le plus : traverser la place sans que trop de paires d’yeux ne se braquent sur toi et l’auréole orangée que tu arbores depuis peu. Prendre un air dégagé pour demander au serveur où se trouvent les toilettes et, d’un pas martial, bien suivre ses instructions afin de les trouver. Mentalement, tu révises : la droite, c’est par là et la gauche ?

Mission accomplie : maintenant, tu as un superbe disque transparent sur ta partie abdominale. C’est parfait, tout le monde saura que tu t’es salopée ou que tu ne sais pas te servir d’un bouton de lavabo. Tu assumes.

Mais le plus dur reste à venir, j’entends par là qu’il te faut retrouver ta place. Tu te souviens du nombre de fois où tu as failli monter dans une autre voiture que la tienne et tu trembles.

Dieu merci, le soleil de ta vie resplendit soudain et tu distingues, au milieu de tout ce brouillard, ta moitié et son sourire imperturbable, tournés vers toi. Car, bien sûr, tu n’as pas retrouvé tes lunettes avant de partir …

Tu t’avances vers lui, soudain radieuse, et le remercie de ton plus beau sourire de cinéma. Savoir qu’il sera toujours là pour veiller sur toi, ça te conduit tout droit à l’état nivarnesque.

Sauf que tu commences à trouver que ses cheveux ont bien poussé depuis tout à l’heure …

Pas de chance, c’est le gars de la table juste à côté ! Même couleur de cheveux, même allure, mais ce n'est pas le bon ! Que faire

Option 1 : je me sauve en courant. Pas très sportif. J’avertis donc mon cerveau reptilen que cette solution n’est pas envisageable.

Option 2 : je présente officiellement mes excuses à ce gentleman (sans qui, après tout, je n’aurais jamais retrouvé ma route) et j’avoue publiquement que je suis incapable de reconnaître mon époux à plus de 10 mètres. Tristement vrai mais peu courtois.

Option 3 : Faire l’autruche dans mon assiette … Ridicule! Nous ne sommes tout de même pas au bord de l’incident diplomatique et, après tout, mon voisin de table n’a pas vraiment l’air fâché… Un coup d’œil de précaution m’informe de l’absence de présence féminine à ses côtés. Ouf ! Pas de représailles en perspective.

Avec mon air le plus naturel je viens donc m’asseoir à ma table. Et c’est très bien. On peut dire que je m’en sors, une fois de plus, avec succés.

Ce n’est pas pour autant que je porte désormais mes lunettes plus souvent. Je ne suis pas passée aux lingettes détachantes (un peu ringard et peu écolo à mon goût). Ceux qui me connaissent savent bien qu’il n’y à rien à faire ! Même avec un système de GPS pour piéton, ça coincerait.

Posté par Neuneuland à 18:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 décembre 2007

Canary Betty

Grand ménage chez Betty Neuneu !

Armée de mon aspirateur jaune canari, je ressemble à l’ange exterminateur, version « guerre des moutons ».

En voici justement qui me narguent ! Ils s’imaginent peut-être que je ne puis les atteindre ! Ah ! mais c’est sans compter sur mon sens inné de la frappe stratégique ! Je dévisse une partie du tube aspirant et parviens ainsi à dézinguer mon ennemi, retranché dans un interstice qu’il pensait hors de ma portée.

Eh ! Eh ! Rien ne me résiste !

Forte de ma petite victoire, je poursuis mon chemin, tout en trouvant, cependant, que quelque chose cloche …

Mais quoi ?

L’aspirateur n’aspire plus ! Etonnant ! Il fonctionnait si bien …Serait-ce un coup des moutons ?

Sans doute, Betty Neuneu, serait-il judicieux de revisser le tube …

Tu contemples d’un air bête ta machine de guerre tournant désespérément à vide depuis un certain temps.

Demain, j’aide ma moitié à installer l’alarme. Avec un peu de chance, ça ressemblera au couinement d’une boîte à meuh …

Posté par Neuneuland à 18:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 septembre 2007

Da Neuneu Code

Une invention fantastique et plastique : la carte bleue.

Bleue comme un ciel sans nuage, ensoleillé par la présence d'une fée, gardé par un griffon itinérant.

Il faut donc l'aérer de temps en temps, voire la faire chauffer : c'est prévu pour , non ?

Et le royaume du bonheur est à la portée de celui qui a le C O D E.

Quatre chiffres magiques qui forment le sésame qui donne accès à toutes les cavernes d'Ali Baba.

Pas le temps de décrypter les oeuvres de Léonard, il y a urgence , la caissière attend, cette haridelle.

Alors Laurent Neuneu tape son code 4892.

Comment ça, refusé. Depuis le temps, il l'a mémorisé ce code.

Deuxième essai, 4892. Pris d'un doute, Laurent Neuneu réfléchit; il était temps !!!

Pas de gaffe sinon adieu veau, vache, cochon, couvée.

Non, mais qu'il est c.., enfin plutôt très Neuneu. 4892 en langage codé, cela veut dire 48 euros 92, c'est le prix à payer, pas ton code, espèce d'idiot !!!

Ouf, un instant de lucidité et voilà un déplacement à la banque évité de justesse.

Ah, l'argent ....

Posté par Neuneuland à 16:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]